T"Il est plus facile de louer la pauvreté que de la supporter"

Par J. Heywood, Proverbs in the English Tongue (1547    

 

   jamali Mohamed JAMALI

FONDATEUR DE TERRALIA MAROC

Le Monde Rural
Depuis le mois de décembre 2004, j’ai sillonné des régions en territoire rural dans le périmètre de Souss Massa draâ... Des régions complètement enclavées et pourtant riches en potentiels (culturel, environnemental, patrimonial...). Force est de dire que les habitants y sont profondément enracinés, et grâce à leur attachement à leurs traditions, ils ne peuvent tourner en aucun cas le dos à leur cultures ancestrales quelques soient les changements ou les progrès dans lesquels avancent notre monde actuellement. Ce sont des gens authentiques, simples, pauvres et cependant fiers...

J’ai donc mené une étude personnelle dans cet univers "quasiment oublié" en renouant des liens avec ces populations qui ont beaucoup de chose à nous apprendre... et à travers des séries de contacts avec ces habitants, avec les tissus associatifs qui les représentent et enfin avec d’autres acteurs (communes rurales, prestataires touristiques, équipes d’accompagnement, etc...), j’ai pu constater que les enjeux qui se présentent pour évaluer le tourisme dans ces régions sont importants.

Les enjeux 


Les constats sont de différents ordres, je les regroupe comme suit :


D’ordre social :

· Isolement et exode rural, qui poussent les jeunes vers la ville (conséquences : chômage, mendicité... etc.)

· Taux important d’analphabétisme et surtout chez la femme rurale

· Sécheresse chronique et quasi-abandon du travail de la terre.

· Surexploitation des bois domestiques (cf. Arganier)

· Taux de vieillesse important, le nombre de femmes plus important que celui des hommes avec une jeunesse de la gent masculine presque absente...

D’ordre culturel : 

· Le monde rural est cependant dynamique et culturellement actif. Mais il est soumis à un exode vers les villes du fait d’une pauvreté persistante liée à la sécheresse et à la difficulté d’installer une économie viable à partir des ressources locales.

· Le pays possède des sites touristiques qui demandent à être réhabilités et valorisés du fait de leur état de délabrement. Néanmoins le territoire possède une mosaïque riche de cultures, et une tradition partagée d’accueil et d’hospitalité.

· Le tourisme rural est encore peu formalisé mais on constate quelques initiatives "encore timides" mais individuelles surtout pour développer un tourisme durable dans cet univers authentique...

D’ordre structurel : 

· Des associations sont formées et ces tissus associatifs ruraux sont pleins de bonne volonté mais leur objet demeure relativement creux avec très peu d’initiatives pour une approche territoriale et encore moins pour un développement durable...

· Manque de participation démocratique entre les populations et les communes rurales (rapport habitants/communes)

· La population n’est pas considérée comme partie prenante pour le développement du tourisme en général alors qu’elle en constitue l’Acteur-clé. Elle est malheureusement marginalisée, sinon folklorisée pour ne pas dire asservie dans certaines activités liées au tourisme de masse...


Autres constats 

D’autres constats sont à relever du fait de leur importance pour pouvoir valoriser le tourisme en espace rural :

· Manque de qualification des Guides accompagnateurs (écotourisme, géo tourisme , ornithologie, etc...) pour satisfaire une clientèle spéciale du tourisme en milieu rural.

· Aménagement des infrastructures d’accueil incompatible avec les principes de développement durable en milieu rural.

· La mise en réseau des métiers et surtout ceux des femmes rurales encore très peu développé.

· Le commerce des produits d’artisanat proposé n’est pas compatible avec les produits de terroir locaux ;

· Attitude des touristes qui visitent les zones rurales vis-à-vis des enfants des villages (impact négatif de certains visiteurs qui donne l’argent aux enfants croyant faire un geste de charité aux pauvres, un geste considéré comme condescendant et pire encore, un geste qui déscolarise surtout !!). Peut-être par manque d’encadrement approprié ? ou par manque de "charte !!??".

· Nouvelles constructions (matériaux, hauteurs, formes, couleurs...) qui ne répondent pas à l’architecture traditionnelle locale.

· Signalisation et cartographie quasi inexistante (du moins pour s’orienter...)

· Plan de Sécurité préventif manquant, etc...


Besoin d’Agir ?! 

Je me suis donc rapproché des professionnels locaux et étrangers, des associations de la région, des universitaires, des consultants, de la direction des aménagements et des investissements du Ministère du tourisme, des réseaux européens du tourisme et de développement durable et enfin du Conseil Régional pour son soutien moral et financier pour pouvoir valoriser le tourisme en espace rural dans notre région. Nous avons pu avancer grâce à des actions communes et des initiatives concrètes et de volontariat. Le besoin d’agir commence donc à se sentir même au niveau des populations en participation avec leurs communes rurales. Certains sites que je considère comme destinations-pilotes commencent maintenant à se structurer.. Et c’est grâce à ces actions que le tourisme en milieu rural dans ces régions est en voie de se développer avec bien entendu une approche de développement territoriale/durable.

 

Naissance d’une entreprise citoyenne 

Terralia Maroc a donc pris naissance le mois de Février 2006 avec une mission pour développer le tourisme durable dans l'arrière pays. Un tourisme qui se fixe comme objectif une amélioration de la qualité de vie de terroir dans l’agriculture, l’artisanat, les prestations, le tourisme, la culture, la nature et la protection de l’environnement. D’ailleurs, j'ai réalisé un documentaire à ce propos dans l'arrière-pays de la région souss Massa Draa, et d'une partie du Sud du Maroc, avec l’équipe de tournage FAOUZI VISION.

C'est une production assez coûteuse, je vous l'avoues, à travers une initiative personnelle dans laquelle je me suis investi . Ce documentaire (en 2 versions : FR et UK) comprend des interviews avec les associations locales, identification des initiatives et projets de développement durable dans ces contrées, les activités de terroir, le commerce équitable, les tissus associatifs féminins ruraux, le tourisme, l'agriculture, la participation démocratique (rapport communes/habitants), l'avis et reflexions de certains professionnels, etc... En somme, tous les enjeux qui se réfèrent au développement durable en espace rural (...) en mettant l'accent sur le développement du tourisme responsable en zone rurale.

Ceci permettra de nous positionner en illustrant par l’image vivante une méthode d’approche d’un milieu humain (ce qui permet de le découvrir) à propos du tourisme – l’échange, l’altérité, la confrontation, l’idée que l’on se fait de soi-même et des autres...- qui sont d’actualité dans le cadre du développement du tourisme responsable qui caractérisent un vrai documentaire de type "Découverte" et qui valide une méthode fondée sur une logique remontante (c’est à dire : partant du terrain). Partant de là, mes partenaires (associations et populations en particulier) sont enfin en mesure de conforter et accueillir le "touriste intelligent" avec une appréciation équitable, tirée d’une conduite responsable et solidaire dans un environnement qui ouvre ses portes à la durabilité en faisant référence à la ruralité, à l’identité culturelle et à la responsabilité individuelle…


Le Site internet (récréatif ou éducatif ?) 


Le site internet que vous visionnez est conçu non pas pour une démarche "publicitaire ou récréative", mais plutôt pour revêtir une conception éducative qui confortera le "vrai voyageur". Ceci afin de mieux comprendre les enjeux du développement durable, de prendre en compte les recommandations et exigences du tourisme responsable en milieu rural, et enfin de prendre une attitude responsable vis-à-vis d’un territoire fragile à l’impact du tourisme de masse et qui tire son intérêt de la charte de voyageur responsable.


Conclusion 


Tourisme, territoires et développement durable, tels sont les axes fondamentaux qui caractérisent le tourisme responsable en espace rural. Un tourisme qui valorise l'identité d'un territoire et contribue à la protection de son patrimoine.

Mohamed JAMALI

Fondateur de TERRALIA

www.terraliamaroc.com